Architecture

Au vrai, l’architecture offre l’aspect émouvant d’une géométrie vivante, ce qui ne peut être obtenu qu’à condition de ne pas observer une rigueur absolue dans les distances, les mesures et les proportions. L’inscription approximative de tout édifice bien construit dans des cercles et des rectangles appartient à l’éternelle architecture. Il ne s’agit, quand notre instinct géométrique sait maintenir, au moins grossièrement, cette formule-là, que d’animer à sa façon les surfaces expressives, ce qui est la tâche propre de l’époque et du moment.

Élie Faure | L’Esprit des formes

error: Content is protected !!