Journal

Un jour à Tiraspol

Posté le 7 août 2013 Un jour à Tiraspol

La Transnistrie, le pays qui n’existe pas

Un jour à Tiraspol en 2013 après Jésus-Christ.

Dans l’Europe peuplée de vilains capitalistes corrompus, seul un petit pays de braves et honnêtes sympathisants communistes résiste à l’ignoble envahisseur.

Ce territoire : la Transnistrie. Sa capitale : Tiraspol.

Histoire et contexte

La Transnistrie est une région de Moldavie qui s’autoproclame indépendante peu de temps avant la chute de l’URSS. En 1992, une guerre civile éclate entre la Moldavie et cette région pro-Russe. Les russes envoient un régiment pour calmer le tout et n’en repartiront plus jamais.

A ce jour, aucun pays n’a reconnu officiellement la Transnistrie (même pas la Russie).

Arrivée à Tiraspol

Parti d’Odessa 2 heures et demie plus tôt, un vieux train tracté par une locomotive à charbon arrive à Tiraspol, après avoir traversé les contrôles successifs de l’armée ukrainienne puis transnistrienne.

La police ordonne de renseigner une banale feuille de papier, laquelle fait office de visa autorisant à séjourner dans le pays et à en ressortir… à condition de ne pas perdre entre-temps ce précieux sésame !

Gare de Tiraspol
La gare de Tiraspol

Visite de Tiraspol

Les bâtiments de Tiraspol

Un jour à Tiraspol
Le Palais Présidentiel
Un jour à Tiraspol
Le Palais des Soviets
Un jour à Tiraspol
Immeubles de Tiraspol
Un jour à Tiraspol
Le Palais de la République
Un jour à Tiraspol
La Cathédrale orthodoxe de la Nativité-du-Christ

Les héros de Tiraspol

Buste de Youri Gagarine
Buste de Youri Gagarine
Cimetière des héros
Le cimetière des héros
Hommage
Notre force vient de l’union avec la Russie

La Dniestr de Tiraspol

Un jour à Tiraspol
La plage de Tiraspol
La Dniestr
Les rives de la Dniestr
Un jour à Tiraspol
Partie de pêche dans la Dniestr
Un jour à Tiraspol
Bateau abandonné sur la Dniestr

La vie quotidienne à Tiraspol

Un jour à Tiraspol suffit pour avoir un aperçu de la vie quotidienne d’apparence paisible et cordiale.

Les rues, les magasins… tout rappelle l’époque soviétique. La ville semble figée dans les années lointaines de l’URSS.

Un jour à Tiraspol
Le marché couvert
Un jour à Tiraspol
Les bancs publics
Un jour à Tiraspol
Les poussettes
Un jour à Tiraspol
Square

Autour de Tiraspol

Un jour à Tiraspol
Le retour du marché
Un jour à Tiraspol
Datcha
Datcha abandonnée
Datcha abandonnée
Parc Kirov
Parc Kirov
Enceinte du parc Kirov
Enceinte du parc Kirov

Pour les autochtones, sortir du pays relève du parcours du combattant : il faut des passeports moldaves ou russes, car pour le reste du monde les papiers d’identité transnistriens n’ont aucune valeur. A cela s’ajoutent les problèmes d’argent…

Ce séjour d’un jour à Tiraspol aura été comme un saut dans un manuel d’histoire, mieux qu’un musée. Le temps semble s’y être arrêté : tout est resté intact et continue de fonctionner comme à l’époque du bloc soviétique. Les gens sont très accueillants et vraiment très gentils.

en savoir plus
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tiraspol


Voyages

error: Contenu protégé !